La chaudière gaz 210 ECO PRO de Remeha demeure l’une des plus populaires pour des chaufferies centrales
septembre 5, 2019
Armez-vous pour l’avenir avec une chaudière de Remeha
novembre 25, 2019
Toon alle

La vision de Remeha sur la transition énergétique

Il y plusieurs voies qui mènent à la durabilité

L'Accord sur le climat de 2015 mènera à un monde plus durable en 2050. Notre façon de vivre, de travailler, de voyager et de cultiver la nourriture est en train de changer radicalement. Ce n'est pas un processus facile, mais avec une approche réaliste, les possibilités sont infinies. Il faut de la clairvoyance, de la persévérance, des solutions novatrices, du courage et de la solidarité.


 
 

L’accord sur le climat et notre habitat

Le résultat des négociations de l'Accord de Paris sur le climat est une réduction de 95% des émissions de CO2 d'ici 2050. En Belgique, bien souvent, la discussion ne porte pas sur le CO2, mais sur le gaz naturel. Nous sommes conscients que la consommation de gaz naturel est limitée, mais cela ne change rien au fait que la réduction du CO2 est au cœur de notre politique. Chaque fois que nous prenons une mesure, nous devons nous demander si elle contribue à l'objectif de réduction des émissions de CO2. Au final, nous abandonnons les combustibles fossiles, mais cela n'est possible que si nous recourons de manière intelligente aux alternatives disponibles.  

Si l'on considère le défi de la durabilité dans le cadre de vie existant, il est bon de savoir que 85% du parc immobilier en 2050 sont bien présents aujourd’hui. Seuls 15% du parc total seront donc construits entre aujourd'hui et 2050. Pour de nombreuses habitations, il est possible de réduire les émissions de CO2 e.a. en isolant et en réduisant la consommation d'énergie. De plus, nous devons examiner quelles interventions ont un effet positif sur les divers logements, où il est essentiel de produire de l'énergie à partir de sources durables telles que le soleil, le vent et l'eau.

Une combinaison de solutions

En recourant à différents vecteurs énergétiques tels que le gaz, l'électricité et un réseau de chaleur, nous pouvons fournir des solutions réalisables et abordables. La solution dépend toujours du type de logement. La combinaison de solutions offre les meilleures opportunités et constitue une approche réaliste. Bien qu'il soit relativement facile d'appliquer la meilleure solution pour les maisons neuves, nous devons toujours chercher des solutions sur mesure pour les maisons existantes. En tirant le meilleur parti des infrastructures d'électricité, de chauffage et de gaz, nous utilisons au mieux l'énergie solaire et éolienne. Les options de transport et de stockage sont cruciales à cet égard, car le transport et le stockage de l'électricité est plus difficile à réaliser que celui des solutions gazeuses.

Le gaz

L’ère de la chaudière ne touche pas encore à sa fin. Le gaz en tant que vecteur d'énergie est intéressant, car il est facile à stocker et à transporter. La consommation de gaz naturel disparaîtra à long terme, mais il existe des alternatives durables : l'hydrogène, le biogaz et le gaz synthétique.

L'hydrogène joue un rôle de plus en plus important tant dans l'industrie que dans la mobilité. Il est possible d'extraire l'hydrogène de l'eau ou du soleil. Il faut savoir que la génération ou la combustion de l'hydrogène ne libère pas de CO2. Pour la production il faut de l'électricité - si cela est fait avec des panneaux solaires et des éoliennes, nous avons une alternative durable. De plus, l'hydrogène et d'autres gaz durables peuvent être stockés facilement et pour le transport, on utilise le réseau de gaz naturel existant.

Les solutions gazeuses, y compris l'hydrogène, peuvent jouer un rôle important dans divers projets de construction, qu'ils soient nouveaux ou existants. Cependant, nous sommes également conscients que le réseau actuel et les installations existantes doivent être adaptés, mais au bout du compte, c’est tout à fait envisageable.

L’électricité

L'électricité en tant que vecteur d'énergie est une excellente solution, car elle offre de bonnes opportunités dans la construction neuve. De plus, elle permet aux gens de devenir partiellement autosuffisants grâce à l'utilisation de l'énergie solaire et éolienne. Dans les projets de construction neuve, nous sommes en mesure d'appliquer des solutions qui fonctionnent de manière optimale. La combinaison d'une pompe à chaleur et d'électricité produite de manière durable est idéale pour les bâtiments neufs. Elle offre également des possibilités pour les maisons existantes, mais il faut alors relever quelques défis, en particulier dans le domaine de l'isolation et de l'installation. Par exemple, les pompes à chaleur ne peuvent pas chauffer de manière optimale avec un système émetteur haute température. Une configuration hybride est une très bonne alternative dans les bâtiments existants. Toute la Belgique tout-électrique? Non, nous sommes convaincus que ce n'est pas la solution. Nous avons un problème de production, un défi logistique majeur et une capacité de réseau insuffisante pour répondre à la demande d'électricité de tout le pays, mais il est clair que l'électricité est une source d'énergie précieuse comme l'une des solutions.

Les réseaux de chaleur

Les quartiers avec, par exemple, du chauffage urbain sont raccordés à un réseau de chaleur. Il s'agit d'un réseau souterrain de canalisations dans lesquelles circule de l'eau chaude. Cette eau chaude est utilisée pour chauffer des habitations, des bureaux et d'autres bâtiments. Les maisons de ces quartiers bénéficient de chaleur résiduelle. Actuellement, la chaleur provient de l'industrie, de la combustion de la biomasse, de la géothermie, de la chaleur de surface et des eaux usées. Dans l’idéal, il n’est pas nécessaire de prévoir une chaudière comme chauffage d’appoint. Les réseaux de chaleur fonctionnent de manière optimale lorsque la chaleur résiduelle se trouve à proximité, de sorte qu'il n'y a pas de perte de chaleur pendant le transport. Les réseaux de chaleur représentent une solution fort intéressante.

Une société durable

Nous ne croyons pas en une solution unique. Nous sommes réalistes: à notre avis, il y a plusieurs voies qui mènent à la durabilité. Remeha est d'avis que notre approvisionnement en énergie doit être un mélange dans lequel il y a de la place pour différents vecteurs énergétiques. Nous n'excluons aucune technologie, croyons en de multiples vecteurs énergétiques et stimulons l'innovation. De cette manière, nous pouvons nous conformer à l'accord sur le climat et œuvrer en faveur d'une société durable. Les combustibles gazeux, l'électricité et les réseaux de chaleur contribuent tous