Systèmes d’énergie renouvelable, le futur en énergie
avril 3, 2017
Remeha vous tient au chaud au cinéma
avril 4, 2017

Remplacer votre chaudière fioul traditionnelle et la nouvelle directive “éco”, et maintenant?

La nouvelle législation Européenne, plus stricte, qui vise les appareils de chauffage et les chauffe-eau aura pour conséquence de faire disparaître les chaudières moins économes en énergie. Il est ainsi difficile de décrocher un label énergétique pour la traditionnelle chaudière fioul à basse température. Toutefois, les progrès technologiques n’ont pas dit leur dernier mot. Remeha en apporte une nouvelle fois la preuve avec sa Remeha Lava Plus, l'étiquette énergétique B.

La renaissance de la chaudière fioul

Bien qu’une chaudière fioul à condensation soit généralement de 15 à 20% plus performante, en termes énergétiques, qu’un modèle “classique” sans condensation, les experts de Remeha ont réussi à concevoir une chaudière à basse température qui satisfait aisément à la nouvelle législation.

La nouvelle famille de chaudières fioul haut de gamme a été baptisée Remeha Lava Plus et allie technologie éprouvée et indispensables potentiels d’extension et de régulation. Le modèle de base consiste en un corps de chauffe en fonte et un brûleur fioul particulièrement économique. Tous les éléments sont intégrés au sein d’un corps compact.

Utilisée en combinaison avec les thermostats iSense et qSense, la Remeha Lava Plus s’avère être une chaudière fioul à basse température particulièrement économe en énergie et ce, pour tous les types de mazout. Remeha est fiers d’être le seul fabricant à pouvoir offrir une telle solution dans sa gamme.

Plus simple à remplacer et plus économique

Les chaudières fioul à basse température continuent de présenter un certain nombre d’avantages majeurs pour le consommateur.

Nombreux sont les ménages belges à s’être équipés d’une installation de chauffage fioul. Lorsqu’il s’agit pour eux de remplacer leur ancienne installation, tous n’ont pas la possibilité, en raison des caractéristiques de leur habitation, de satisfaire aux exigences techniques d’une chaudière à condensation. Dans le cas d’une chaudière à condensation, la loi impose d’effectuer le tubage de la cheminée. Cela s’avère parfois impossible. Cela pose par exemple un problème dans de nombreux appartements.

Le budget joue également un rôle. Il faut généralement compter avec une différence de 1.000 euros entre le prix d’une chaudière fioul à basse température et celui d’un modèle à condensation. Ce qui est loin d’être négligeable.

Il y a donc toutes sortes de paramètres desquels il faut tenir compte lors de l’achat d’une nouvelle chaudière. Dans la plupart des cas il est conseillé de remplacer une ancienne chaudière fioul non-condensation par la chaudière la plus récente non-condensation, au lieu d’exécuter de grands travaux et des changements importants.